Rechercher
  • Stéphane, agilitateur

Mon équipe, Ma fierté


Cette histoire est ma propre histoire, l'histoire d'un manager 1.0 qui a évolué vers une posture de manager 3.0. Un manager qui, tous les jours, est fier de son équipe, de leur réalisation, de leur engagement et de leur initiative.

A la fois contraint par les limites aux quelles j'étais arrivé (le déclic, un séjour à l’hôpital pour une opération du cœur) mais également grâce à la découverte de la culture agile et des pratiques popularisées par jurgen appelo, et de rencontres avec des personnes d'exception qui m'ont montré la voie Cette histoire a été publiée dans le tome 4 de la collection Rupture Douce.

Rentrer de deux semaines de vacances, ne pas être assailli de dossiers en souffrance, de problèmes à résoudre, de réunions à caler en urgence… Ne serait-ce pas le futur désiré de tout manager ? Être serein à son retour, retrouver son équipe avec plaisir, les entendre partager avec vous leurs histoires et fiertés.

Cette situation, je la vis depuis maintenant près d’un an. Et pourtant nous ne chômons pas. En deux ans, l’équipe a triplé de taille ; on nous confie des sujets de plus en plus stratégiques, ce qui nous amène maintenant à échanger régulièrement avec la direction générale. En trois mois, nous avons absorbé une autre équipe pour n'en faire plus qu'une seule, répartie sur quatre sites géographiques. Notre légitimité a dépassé le cadre de notre entreprise. Notre savoir-faire est reconnu dans le groupe et, à l’occasion, nous partageons nos succès avec des homologues d’autres entreprises. Mes collaborateurs font des choses que je n’aurais pas imaginées lorsque j’ai pris mes responsabilités : être publié dans des ouvrages professionnels, animer des conférences à l’extérieur de l’entreprise, vendre leurs idées à travers de superbe fresques graphiques à la direction générale, innover régulièrement dans l’usage des outils ou des méthodes de travail. Leur savoir-faire est valorisé, reconnu dans l'entreprise, ce qui offre à chacun de nouveaux challenges. Je suis un manager heureux et fier de son équipe.

Notre mission première est de diffuser l’agilité dans l’entreprise. À travers ce challenge, j’ai découvert de superbes outils pour revisiter mon métier de manager, pour passer d’une posture de manager-expert qui sait pour les autres à un manager host leader qui met en musique les talents de son équipe : développer leur motivation, encourager les initiatives, travailler leur maîtrise technique au quotidien, insister régulièrement sur le sens et construire une vision partagée, augmenter leur niveau d’autonomie, abaisser le barycentre décisionnel. Ces outils sont simples et très efficaces dans un usage quotidien : Moving Motivators, Delegation Poker, pratiques collaboratives, Core Protocols, Solution Focus… Illustrons ces acquis.

Chaque semaine, lors de notre réunion d’entité, nous réservons un tiers du temps à partager nos fiertés. Chaque collaborateur raconte ce qui le rend fier dans les actions qui il a menées durant la semaine. Ils sont intarissables, c’est une source d’énergie fantastique. La fierté est celle du collaborateur, mais finalement c’est un cadeau qu’il fait à ses pairs. Le kif.

Toutes les semaines, avec les leaders de thèmes, nous passons une heure sur le sens et le partage d'une vision commune. Cela commence par l'humeur du moment : débordé, zen, attentiste, détendu… Ensuite chacun inscrit sur un Post-it les sujets qu'il veut partager avec ses pairs. Nous priorisons ce backlog en mode lean coffee. Aucune décision n'est prise, le but, ici, est de partager nos points de vue, d'avoir des avis contradictoires sur une problématique, éclairer les interrogations du moment. Encore un moment privilégié qu'il faut savoir garder, quelles que soient les urgences du moment. J'ai invité mon chef à nous rejoindre lors de ces moments d'échange. Je vois qu'il prend plaisir à rentrer dans la discussion lorsque son agenda le lui permet.

Les entretiens d’évaluation sont encore un autre moment privilégié où chaque collaborateur construit son futur désiré à partir de ses moving motivators. Cette année, nous avons encore innové. Nous avons préparé ce rituel annuel en sous-groupes. Après avoir présenté mes fiertés pour l'année et les défis que je propose de relever collectivement pour 2017, chaque collaborateur a élaboré son propre canevas : « ce dont je suis fier, ma valeur pour l'entreprise, mes opportunités pour cette nouvelle année, les défis que je souhaite relever, mon niveau de confiance ».



- A tour de rôle, chaque collaborateur présente son canevas à ses pairs (je joue le rôle de facilitateur) ;

- Une fois le canevas présenté, chacun pose des questions pour bien comprendre le discours, éclairer l'intention.

- Ensuite, le collaborateur se met dos au groupe et, là, démarre une phase de compliments : chacun indique ce qu'il aime dans la présentation, amplifie les fiertés, évoque des moments qui l'ont marqué.

- Troisième temps, chacun exprime au collaborateur (toujours retourné), sous forme de feedforward, des recommandations pour réussir ses défis. Que de cadeaux, c'est Noël !

- Quatrième temps le collaborateur réintègre le cercle, fait une synthèse de ce qu'il a reçu et améliore son canevas.

Avec leur autorisation, je vous livre leurs impressions de cet atelier.

Fabrice — « Un rien déstabilisant à l’annonce de l’exercice, c'est un formidable moyen de savoir si tout est clair dans ta tête, et ce phénomène est amplifié par le format utilisé. Et si ce n’est pas clair, tes collègues t’aideront. Et même si c'est clair, tes collègues t’apporteront toujours de nouvelles idées à explorer… et des compliments. En conclusion, un exercice "bluffant" d’efficacité.

Marie-Christine — Cet atelier a été un moment très intéressant ! Mon ressenti : inquiétude, soulagement, surprise... et joie ! C'est très intéressant de savoir comment on est perçu, cela permet de mesurer le décalage, ou non, entre comment on se perçoit et comment on est perçu – on a tous tendance à minimiser ce qu'on a réalisé – cela permet d'être plus réaliste et de mieux se connaître. Super d'utiliser le collectif pour aller plus loin dans ses défis ou les recentrer, trouver des leviers pour les réaliser.

Stéphane — J’ai trouvé l’exercice énergisant et je suis reparti bien regonflé pour naviguer sur mon parcours 2017.

Cyril — Je suis reparti avec une vision un peu plus claire de ce que j'ai accompli cette dernière année et de là où je veux aller maintenant. Je suis aussi reparti avec l'envie de faire faire cet exercice à d'autres personnes.

Yann — Cet atelier est un formidable team building, j'ai pris une dose de motivation pour les douze mois à venir.

Valérie — C'est du Spa (ice breaker enregisant basé sur l'apprciative inquiry) au cube. Et si on faisait un Spa inversé pour notre hôte ?

Christophe — Merci, merci deux fois ; je prends tout ; c'est Noël avant l'heure ! »

Ne pouvant réunir toute l'équipe, j'ai joué l'atelier sur les autres sites. À Toulouse, nous avons enrichi l'atelier.

- Sur proposition de Valérie, nous avons activé les cartes de bienveillance : chaque personne tire une carte rouge et une carte noire ; la rouge nous représente et la noire représente la personne envers qui nous apporterons une attention toute particulière pour un feedback bienveillant en fin d'atelier. J'encourage ces prises d’initiatives, que l'équipe s'autorise à tester de nouvelles pratiques, que nous jouions les cobayes ;

- Pour clôturer l'atelier, je leur ai proposé de deviner mes motivations intrinsèques plutôt qu'un Spa inversé (il faut savoir contenir ses émotions). Une forme d'évaluation en 360. Grâce à cet exercice, j'ai pris conscience que mes motivations profondes avaient évolué en positionnant la carte « le but » (mon but dans la vie se reflète dans le travail que je fais) en premier, et non plus la liberté. Je n'osais pas me l'avouer jusqu'alors mais je dois admettre qu'ils ont raison. C'est le résultat dans ce chemin de ma transformation personnelle.

Je suis donc un manager heureux, car j'ai une équipe formidable. Merci à Anne-Marie, Christine, Valérie, Marie-Christine, Benoît, Jérôme, Bruno, Christophe, Gregory, les Guillaume, Stéphane, Fabrice, Cyril, Jean-Marie, Florent et Yann de m'avoir permis d'accomplir ce chemin, cette mutation vers un management 3.0

89 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now